Edit
Bienvenue
à la Paroisse de Saint-Cloud
« Découvrir, accueillir et répandre l’amour de Dieu. »
PSC_Photo_pagedaccueil
Copie de ENTETE NEWSLETTER (2)
PHOTO-2024-03-26-09-10-10-2
PHOTO-2024-03-26-09-10-10
PHOTO-2024-03-26-09-10-10-2
PHOTO-2024-03-26-09-10-10-5
PlayPause
Actualités
Édito

DIEU RÈGNE HUMBLE ET CACHÉ

Vous me direz que nous ne verrons pas Paul Marion très souvent à Saint-Cloud. Cependant, nous aurons tout de même la chance de pouvoir accueillir, pour différents moments de l’année, un nouveau jeune prêtre du diocèse sur notre paroisse. Paul a été ordonné hier, samedi 15 juin, par notre évêque, tout comme Rémi qui sera, lui, envoyé en septembre à Boulogne comme vicaire. Je pense qu’il est toujours difficile de se rendre compte de tout le travail et de l’abnégation qu’il faut pour arriver un jour au seuil du ministère presbytéral.

Les hommes qui ont la chance d’avoir été appelés et qui ont décidé de répondre délibérément, en se retirant du monde pour entendre cette voie, le savent bien. Cet appel spécifique, à conformer toute leur personne au Christ-Tête et Pasteur, ils auront à y répondre encore tout au long de leur vie au milieu de leur frères et sœurs chrétiens.

Dans la foi et au nom de leur appel, ils auront à les rassembler et à les guider patiemment, avec détachement, sous la motion de l’unique Pasteur et souverain Prêtre de nos âmes. En ces jours d’action de grâce, laissons raisonner dans nos cœurs, quelques mots que les pères conciliaires avaient voulu adresser aux prêtres : « Que les prêtres ne l’oublient pas : ils ne sont jamais seuls dans leur action, ils s’appuient sur la force du Dieu tout-puissant ; que leur foi au Christ, qui les a appelés à participer à son sacerdoce, les aide à se donner en toute confiance à leur ministère, car ils savent que Dieu est assez puissant pour augmenter en eux la charité.

Qu’ils ne l’oublient pas non plus : ils ont pour compagnons leurs frères dans le sacerdoce, bien plus, les fidèles du monde entier. Car tous les prêtres travaillent ensemble pour accomplir le dessein divin du salut, le Mystère du Christ caché depuis les siècles en Dieu, qui ne se réalise que peu à peu, par l’effort coordonné de ministères différents, « en vue de l’édification du Corps du Christ jusqu’à ce qu’il atteigne toute sa taille ».

Tout cela, certes, est caché avec le Christ en Dieu, et c’est surtout la foi qui peut le percevoir. C’est dans la foi que doivent marcher les guides du Peuple de Dieu, suivant l’exemple d’Abraham le fidèle, qui, « par la foi, obéit à l’appel de partir vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit ne sachant où il allait » (He 11, 8). En vérité, l’intendant des mystères de Dieu ressemble au semeur dont le Seigneur a dit : « Qu’il dorme ou qu’il se lève, la nuit ou le jour, la semence germe et pousse, il ne sait comment » (Mc 4, 27). D’ailleurs, si le Seigneur Jésus a dit : « Gardez courage ! j’ai vaincu le monde » (Jn 16, 33), il n’a pas, pour autant, promis à l’Église la victoire totale ici-bas. Ce qui fait la joie de ce saint Concile, c’est que la terre, ensemencée par la graine de l’Évangile, donne aujourd’hui du fruit en bien des endroits, sous la conduite de l’Esprit du Seigneur qui remplit l’univers et qui a fait naître au cœur de tant de prêtres et de tant de fidèles un esprit vraiment missionnaire. Pour tout cela, avec toute son affection, le saint Concile remercie les prêtres du monde entier. Et « à celui qui peut tout faire, et bien au-delà de nos demandes et de nos pensées, en vertu de la puissance qui agit en nous, à lui la gloire dans l’Église et le Christ Jésus » (Ep 3, 20-21). »

Concile Vatican II, Prebyterorum ordinis, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, § 22.

Père Jean-Baptiste Perche

NOS 4 ÉGLISES
Place de l’Église,
SAINT-CLOUD
13 avenue Alfred-Belmontet,
SAINT-CLOUD
36 rue du dix-huit-juin 1940,
SAINT-CLOUD
68 avenue du Maréchal-Foch,
SAINT-CLOUD
éVANGILE DU JOUR

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler.
Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler.
Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière ;
mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres ! »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
- Service offert par l'Evangile au Quotidien - Pour recevoir tous les matins l'Évangile par courriel, levangileauquotidien.org