Edit
Bienvenue
à la Paroisse de Saint-Cloud
« Découvrir, accueillir et répandre l’amour de Dieu. »
PSC_Photo_pagedaccueil
_DSC3485
St Clodoald photo 2
Pink Rose Petals Massage Gift Certificate
IMG_4112
_DSC3571
Actualités

CONCERT D’ORGUE

Dimanche 9 octobre à 17h à Saint-Clodoald Par Jean-François Dupré, organiste titulaire de Notre-Dame d’Evian. Oeuvres de Marcel Dupré et Frantz Liszt.

Lire la suite »
Édito

CHOISIR L’INTÉRIORITÉ

Plusieurs fois au cours du mois de septembre, j’ai entendu notre évêque, Mgr Rougé, exprimer cette insistance : « Un défi de notre époque, c’est l’entrée personnelle du plus grand nombre dans une vie spirituelle authentique. » ou encore « Nous avons besoin de chrétiens qui prient davantage. »

J’ai moi-même déjà eu l’occasion de transmettre cette exhortation aux jeunes de l’aumônerie ainsi qu’à leurs animateurs, et je me permets de vous la partager à travers ces quelques lignes.

« Ça va de soi ! », me direz-vous. Eh bien… non, je suis plutôt convaincu du contraire : la vie intérieure ne va pas de soi, même pour les chrétiens ! Quelle que soit notre vie, où que nous en soyons dans la pratique de la prière, nous devons toujours nous poser cette question : suis-je un homme intérieur, une femme intérieure ?

Comme le dit si bien le Catéchisme de l’Église Catholique, « on ne peut pas prier “en tout temps” si l’on ne prie pas à certains moments, en le voulant » (n.2697).

Effectivement, il n’y a pas de vie intérieure sans effort. Le silence est un combat, qui met notre volonté à rude épreuve. Au soir de notre vie, pourrons-nous dire, comme saint Paul, « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » ?

Parfois, nous pouvons aussi nous laisser aller à penser que ça y est, nous prions « suffisamment », que notre vie est prière, que nous sommes « bien avec le bon Dieu », de manière générale. C’est une illusion. Prier, c’est choisir de passer du temps à prier. Mener une authentique vie intérieure, c’est choisir et rechoisir sans cesse le silence.

Il est encore un piège qui nous guette, c’est celui de l’extériorité. Si nous n’y prenons pas garde, nous pouvons laisser notre vie spirituelle se remplir de pratiques seulement extérieures, qui nourrissaient autrefois notre vie intérieure mais dont il ne reste plus que la coquille : messes, chapelets, soirées de louange, etc. sont autant d’excellentes pratiques — ne comptez pas sur moi pour vous en éloigner ! — mais qui demandent toujours de notre part un exercice de vérification : quand je prie avec les autres, suis-je vraiment un homme intérieur, une femme intérieure ? Si la réponse est non, la solution est simple : non pas abandonner ces pratiques, mais les nourrir à nouveau de silence en se remettant humblement à l’ouvrage de la prière personnelle.

De mes années de séminaire, je garde notamment le souvenir du supérieur qui, à la fin de ses exhortations et autres topos, aimait conclure tout simplement : « Prions les uns pour les autres ». Hier mon supérieur, aujourd’hui mon évêque… à la suite de mes propres pères dans la vie spirituelle, et soutenu par l’exemple de notre bien aimé saint Clodoald, prince et moine, c’est avec beaucoup de tendresse que je me permets à mon tour de vous exhorter : pas un seul jour de votre vie ne doit passer que vous n’ayez choisi l’intériorité.

+ Père Clément Ryder

1500ème anniversaire de Saint Clodoald

La paroisse de Saint-Cloud célèbrera de septembre 2022 à juin 2023 le 1500ème anniversaire de la naissance de saint Cloud (ou Clodoald). Pensez à faire un don à la Fondation Sainte Geneviève qui peut être dédié à cet anniversaire.

Le programme de cette année jubilaire est en cours de construction et comprendra des évènements organisés par la paroisse, l’association culturelle de la paroisse de Saint-Cloud, et la Ville de Saint-Cloud.
Dans ce cadre, l’association culturelle de la paroisse de Saint-Cloud organise divers événements (concerts, spectacles, publications…) et en appelle à votre soutien financier, en partenariat avec la Fondation Sainte-Geneviève qui accompagne les initiatives solidaires, éducatives et culturelles du Diocèse des Hauts-de -Seine.
NOS 4 ÉGLISES
Place de l’Église,
SAINT-CLOUD
13 avenue Alfred-Belmontet,
SAINT-CLOUD
36 rue du dix-huit-juin 1940,
SAINT-CLOUD
68 avenue du Maréchal-Foch,
SAINT-CLOUD
éVANGILE DU JOUR

En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »
Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? »
L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. »
Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. »
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? »
Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté.
De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté.
Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion.
Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.”
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? »
Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
- Service offert par l'Evangile au Quotidien - Pour recevoir tous les matins l'Évangile par courriel, levangileauquotidien.org